Ramirez - CTT - 3

RAMIREZ collabore à la première émission mondiale de timbres sur boîte de conserve

Le premier timbre portugais (D. Maria II) a été lancé en 1853, justement l’année de la fondation de Ramirez & Cª (Filhos), SA. La coïncidence a motivé CTT – Correios de Portugal (La Poste portugaise), qui souhaitait rendre hommage à l’industrie de la conserve, a défié Ramirez pour un partenariat lors de la production de la première émission mondiale de timbres sur boîte de conserve, déjà en vente dans les magasins de CTT.

« Cette collaboration avec CTT représente un double hommage à l’industrie de la conserve. En plus du fait que la collection de timbres qui évoque l’histoire de l’industrie de la conserve, ceux-ci sont emballés et commercialisés à l’intérieur d’une boîte de conserve, que nous avons été fiers de produire » explique Manuel Ramirez, président du conseil d’administration.

Utiliser des boîtes de conserve et leur technologie de sertissage pour emballer d’autres produits, outre les sardines, les maquereaux ou le thon, n’est pourtant pas une nouveauté pour Ramirez. Le lancement de l’opérateur portugais de télécommunications WTF s’est fait en ayant recours à la commercialisation de cartes pour portables à l’intérieur de boîtes de conserve. Régulièrement, sur demande d’un client, Ramirez emballe et sertit des boîtes remplies de sardines… en chocolat.

« Ce sont des situations exceptionnelles. D’un côté, elles imposent des contraintes à la production régulières et se revêtissent de soins particuliers, comme minimiser la présence d’eau et d’autres liquides. D’un autre côté, c’est toujours une fierté pour une entreprise allant vers son bicentenaire comme Ramirez d’avoir des partenaires comme CTT, prêts à commémorer 500 ans et dont les origines remontent au règne de D. Manuel I », affirme Manuel Ramirez.

Pour cette émission spéciale, 50 mille boîtes avec sérigraphies spéciales, de six timbres chacune, ont été produites. La boîte et les timbres renvoient au passé de succès de l’industrie de la conserve, en récupérant sous photos et icônes les processus de fabrication d’antan. Les six timbres, dont la valeur faciale varie entre 0,47 € et 1 €, ont été tirés à 125 000 exemplaires chacun. Avec un format de 30,6 X 80 mm, les timbres et la boîte ont été conçus par le designer de Porto Fernando Pendão.

Ramirez - CTT - 2
Ramirez - CTT - 4

Partager cet article