Ramirez Nutrição - Plano Diet & Fitness Ramirez

Plan Diet et Fitness Ramirez

L’obésité et la sédentarité sont les deux problèmes les plus graves auxquels le XXIème siècle fait face dans le domaine de la santé. C’est justement pour cette raison que le grand souci de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est de donner une importance maximum au poids corporel et à la pratique régulière d’exercice.

Les personnes ayant un excès de matière grasse et qui ne réalisent pas une activité physique systématique se retrouvent face à une détérioration progressive potentielle de leur santé qui peut devenir irréversible. D’où l’importance d’essayer d’atteindre ledit « poids sain » (celui considéré optimal pour l’âge, pour le sexe et pour la structure corporelle) par le biais de la modification de certaines habitudes alimentaires et l’inclusion d’un programme d’exercices physiques qui produisent une perte de graisse et la récupération et / ou le gain de masse musculaire.

C’est en se souciant de ces aspects que Ramirez s’est induite à créer une stratégie alimentaire et d’activité physique, qui par le biais du plan Diet & Fitness Ramirez souhaite t’offrir un ensemble de possibilités qui garantissent l’optimisation de ta santé. Les objectifs de cette proposition sont de contribuer à la diminution de l’obésité et à la récupération de la masse musculaire perdue (voir matière grasse vs poids musculaire), ce qui survient à partir de 25-30 ans chez ceux qui ne font pas de l’exercice physique de façon systématique. Nous recommandons également une série d’options d’alimentation saines : une sélection et une organisation de plats qui favorisent que les objectifs de bien-être soient atteints.

Matière grasse vs poids musculaire
Le poids corporel est représenté par ce qui est désigné par la matière grasse et par la matière maigre. C’est dans ce dernier que se trouve le poids musculaire. La matière grasse exprime la quantité de graisse de la personne tandis que le poids musculaire fait référence à la quantité de tissu musculaire. Nous savons que les muscles sont les vrais moteurs de notre corps, et de ce fait, avoir peu de masse musculaire et beaucoup de graisse revient à montrer de grandes limitations physiques et à augmenter les risques de détérioration de la santé.

Au moins l’on a de tissu musculaire et au plus on a de graisse, au plus on aura besoin de force pour que les muscles déplacent le poids corporel total, ce qui se traduit en un énorme effort pour notre cœur. D’où l’importance de réduire le tissu gras et d’augmenter la masse musculaire, ce qui représente notre défi par le biais du plan Diet & Fitness Ramirez.

Au plus la quantité de muscle que nous possédons est grande et au moins nous déplaçons de tissu gras, au plus le travail réalisé par notre cœur sera moindre. C’est le principe de l’économie de travail de l’organisme qui augmente votre qualité de vie.

Recommandations :
Les principales recommandations qui devront être respectées lors de la réalisation du plan Diet & Fitness Ramirez sont :
La consultation de ton médecin en ce qui concerne tes possibilités de réalisation de notre plan selon les caractéristiques auxquelles il est ici fait référence.
Si possible, réalise ce programme en étant accompagné. Savoir qu’un projet est partagé sera une grande aide et le défi d’« être en forme » est atteint auprès de qui recherche le même.
N’essaie pas de récupérer en un jour ce que tu as mis des années à perdre.
Contrôle ton anxiété. Les programmes bien définis pour perdre de la matière grasse et prendre de la masse musculaire prennent un certain temps à atteindre les objectifs souhaités. Cependant, ce sont les plus efficaces et durables.

Conseils pour l’alimentation en compétition

En conséquence du protagonisme que l’alimentation possède dans le cadre du sport, mais aussi en tenant compte que certains des nutriments constituent le « combustible » de base pour le fonctionnement de l’organisme et que d’autres sont les composants structurels indispensables à la performance psychophysique, Ramirez te présente quelques conseils concernant la nutrition qui permettent d’optimiser le rendement physique sportif pendant la compétition mais aussi de favoriser la récupération postérieure à l’effort.

1. Petit-déjeuner (jusqu’à trois heures avant la compétition)

Aliments conseillés :

a- Sans graisses (le beurre, le fromage, le jambon, les margarines et les œufs ne sont pas conseillés, par exemple)

b- Pain (complet de préférence) avec du miel, des compotes ou des confitures

c- Fruits Secs (noix, amandes) ou raisins secs

d- Céréales sans sucre

e- Fruits (pomme, orange, pêches, prunes, ananas, banane, kiwi)

f- Yaourt avec morceaux de fruits, lait écrémé, café, thé, jus d’orange, de poire, d’ananas, de tomate, de pomme.

g- Barres de céréales

2. 30 minutes avant la compétition (ne rien consommer après cette période)

– Un fruit (de préférence une banane avec du miel, ananas, kiwi)

– Barre de céréales (énergétiques)

– Yaourt liquide

(Ne choisir que quelques-uns de ces aliments)

3. Lors de la pause (choix libre)

– Barre de céréales énergétiques

– Eau minérale (pas plus d’¼ de litre par chaque 15′)

– Deux fruits (de préférence une banane dans les premières 10′ après l’effort et une pomme ou une orange avant de commencer la course suivante)

4. À la fin de la compétition (dans les premières 45 minutes)

– Hydratation (même sans avoir soif) avec une boisson énergétique ou de l’eau minérale et un jus d’orange

– Pain normal avec du miel ou de la marmelade

– Corn Flakes

– Muesli

5. À la fin de l’épreuve (une heure après)

– Pâté au thon dans du pain au blé

– Blanc d’œuf dur

– Eau minérale et / ou jus de fruit

Éviter les boissons alcoolisées à la fin de la compétition.

Ramirez Actividade Física

Activité physique et l’alimentation sur les plages

Avec l’arrivée de l’été, nos plages sont assaillies de vacanciers qui cherchent le bronzage tant souhaité, le plongeon rafraichissant dans les eaux fraîches de la mer et, bien sûr, un grand nombre de personnes qui, en plus de profiter de la période pour se reposer, se dédie également à la pratique de différents types d’activité physique.

Cependant, même si les recommandations concernant l’attention à avoir en ce qui concerne l’exposition au soleil sont nombreuses et connues, il n’en est pas de même en ce qui concerne les attentions spéciales en ce qui concerne la pratique de l’activité physique, l’alimentation et l’hydratation lors de votre séjour à la plage.
Nous devons savoir, en premier lieu, que la pratique de l’activité physique ainsi que le processus de digestion qui se suit à l’ingestion d’aliments, exigent de grandes quantités de sang.

C’est-à-dire que lorsque nous finissons de manger, une importante quantité de liquide sanguin circulera dans notre intestin pour garantir la digestion de l’aliment. De la même façon, la circulation sera d’autant plus importante avec l’augmentation de l’activité physique, car la réponse du corps est similaire. Au plus l’activité augmente, au plus il y aura de sang qui passera dans les muscles qui sont sollicités.

Nous pouvons ainsi déduire quelques questions aussi basiques que fondamentales. La pratique d’exercices ne doit pas être alliée à l’ingestion importante d’aliments. Si cela arrive, deux zones du corps demanderont de grandes quantités de sang :
1– Les intestins essayent de faire le processus des aliments ingérés ;
2– Les muscles demandent du sang abondant pour que celui-ci leur remette l’oxygène indispensable pour la pratique physique.
Le résultat sera alors prévisible. Aucune des deux zones auxquelles il est fait référence n’aura la circulation suffisante pour pouvoir atteindre l’objectif souhaité.

Et si nous sommes exposés au soleil, notre corps aura besoin d’encore plus de sang en circulation pour faire baisser la température corporelle, en la menant à satisfaire un troisième besoin.

Il est simple d’imaginer ce qui peut arriver si nous sommes en train de nager et que le sang manque aux muscles qui en ont besoin. Dans ces cas-là, le risque de fatigue est très élevé et il est normal que des troubles digestifs s’ajoutent au problème musculaire et dans d’autres cas, d’autres problèmes de type cardio-circulatoires.

Ces situations, il est important de le rappeler, peuvent survenir à tout moment de la journée dans la mesure où nous ne contrôlons pas les variables auxquelles il est fait référence, c’est-à-dire l’alimentation, l’activité physique, l’hydratation suffisante et la chaleur.

Comme orientation, nous dirons qu’à chaque fois que l’on réalise une activité physique avant ou après un plat principal, les aliments que nous choisissons doivent être digérés rapidement et doivent être pauvres en graisses saturées (graisses animale « de terre », comme les viandes rouges, les fromages, les jambons, les saucissons, etc.), en évitant également les fritures. Au plus grande est la portion d’aliments ingérée et au plus elle est abondante en graisses, au plus la digestion sera lente et difficile.

Le choix de salades, de riz, de pommes de terre, de pâtes et de poissons « bleus » d’eaux froides (riches en graisses non saturées de type oméga et à digestion rapide), comme le thon, sont un repas sain dans ces circonstances car leur digestion est relativement facile et rapide.

Une stratégie adaptée à respecter avant et immédiatement après un exercice physique est de consommer un fruit ou des céréales, par exemple, et dans tous les cas, boire beaucoup d’eau ou une boisson pour sportifs, puisqu’elle hydrate et apporte également des minéraux, en augmentant le contrôle de la déshydratation.

Ces attentions simples aideront à avoir une attention spéciale avec votre santé et garantissent un vrai moment de plaisir pendant les vacances d’été bien méritées.

Astuces pour la plage :

Évitez les aliments à digestion difficile avant et après l'exercice ;

Après la pratique d'exercices physiques « sur terre », laisser passer au moins une heure avant d'aller à la mer ;

Après avoir déjeuné, ne réalisez pas d'activité physique avant 4 à 5 heures

Après avoir fait de l'exercice physique, laissez passer 90 minutes avant un grand repas ;

Il est très bon de manger un fruit 30 minutes avant et après avoir fait de l'exercice ;

Évitez d'entrer dans la mer après une longue exposition au soleil, mouillez-vous pendant quelques minutes avec les mains. Ensuite, oui, vous pouvez profiter de la mer ;

Vous devez vous hydrater en permanence. Vous ne devez jamais avoir soif.

Équilibre d’une bonne alimentation

Nous savons tous combien l’équilibre d’une bonne alimentation est important pour le développement physique et intellectuel, pour une santé en fer, pour le bien-être en général. Et ce n’est pas l’information qui manque !
De l’école à la télévision, des journaux aux magazines, chacun donne son point de vue – ce qui fait grossir, ce qui fait maigrir, ce qui fait mal à ceci ou à cela… Dans tout ce désordre, où les bons concepts sont en abondance ainsi que les mauvais et les moyens, les bonnes intentions pour suivre une alimentation saine se perdent…

Un des objectifs de RAMIREZ est la promotion de l’équilibre d’une bonne alimentation, pour cela, elle a développé des partenariats avec des pôles universitaires et scientifiques qui peuvent contribuer à cet objectif. Ainsi, elle a récemment signé un protocole de collaboration avec la FCNAUP – Faculté des Sciences de la Nutrition et de l’Alimentation de l’Université de Porto, qui donné lieu à la création du Centre de Nutrition Ramirez – CENUTRA -. qui se propose de sensibiliser et de promouvoir des pratiques alimentaires saines au sein de la population portugaise.

Alimentation Portugaise.

L’alimentation traditionnelle portugaise est déséquilibrée car elle utilise des aliments « lourds » comme le pain, les pommes de terre, le riz ou le haricot ?

Ces aliments ont été responsabilisés de façon injuste de l’excès de poids. La base de l’alimentation équilibrée doivent être les hydrates de carbone et l’opinion de la FAO / OMS est que ceux-ci doivent contribuer en 55 % à 60 % du total des calories quotidiennes.

Ce que l’on vérifie au cours des dernières années est une diminution de la consommation de ces produits et une augmentation de la consommation des graisses. Tenez compte que ce qui fait grossir plus est le beurre ou le fromage que vous mettez dans le pain, l’huile que les pommes de terre absorbent en étant frites, le beurre / l’huile que vous mélangez aux pâtes ou au riz, la viande grasse qui accompagne les haricots, etc.

Souvenez-vous qu’1 gramme de graisse produit 9 calories alors que la même quantité d’hydrates de carbone ne produit que 4 calories.