Ramirez Actividade Física

Activité physique et l’alimentation sur les plages

Avec l’arrivée de l’été, nos plages sont assaillies de vacanciers qui cherchent le bronzage tant souhaité, le plongeon rafraichissant dans les eaux fraîches de la mer et, bien sûr, un grand nombre de personnes qui, en plus de profiter de la période pour se reposer, se dédie également à la pratique de différents types d’activité physique.

Cependant, même si les recommandations concernant l’attention à avoir en ce qui concerne l’exposition au soleil sont nombreuses et connues, il n’en est pas de même en ce qui concerne les attentions spéciales en ce qui concerne la pratique de l’activité physique, l’alimentation et l’hydratation lors de votre séjour à la plage.
Nous devons savoir, en premier lieu, que la pratique de l’activité physique ainsi que le processus de digestion qui se suit à l’ingestion d’aliments, exigent de grandes quantités de sang.

C’est-à-dire que lorsque nous finissons de manger, une importante quantité de liquide sanguin circulera dans notre intestin pour garantir la digestion de l’aliment. De la même façon, la circulation sera d’autant plus importante avec l’augmentation de l’activité physique, car la réponse du corps est similaire. Au plus l’activité augmente, au plus il y aura de sang qui passera dans les muscles qui sont sollicités.

Nous pouvons ainsi déduire quelques questions aussi basiques que fondamentales. La pratique d’exercices ne doit pas être alliée à l’ingestion importante d’aliments. Si cela arrive, deux zones du corps demanderont de grandes quantités de sang :
1– Les intestins essayent de faire le processus des aliments ingérés ;
2– Les muscles demandent du sang abondant pour que celui-ci leur remette l’oxygène indispensable pour la pratique physique.
Le résultat sera alors prévisible. Aucune des deux zones auxquelles il est fait référence n’aura la circulation suffisante pour pouvoir atteindre l’objectif souhaité.

Et si nous sommes exposés au soleil, notre corps aura besoin d’encore plus de sang en circulation pour faire baisser la température corporelle, en la menant à satisfaire un troisième besoin.

Il est simple d’imaginer ce qui peut arriver si nous sommes en train de nager et que le sang manque aux muscles qui en ont besoin. Dans ces cas-là, le risque de fatigue est très élevé et il est normal que des troubles digestifs s’ajoutent au problème musculaire et dans d’autres cas, d’autres problèmes de type cardio-circulatoires.

Ces situations, il est important de le rappeler, peuvent survenir à tout moment de la journée dans la mesure où nous ne contrôlons pas les variables auxquelles il est fait référence, c’est-à-dire l’alimentation, l’activité physique, l’hydratation suffisante et la chaleur.

Comme orientation, nous dirons qu’à chaque fois que l’on réalise une activité physique avant ou après un plat principal, les aliments que nous choisissons doivent être digérés rapidement et doivent être pauvres en graisses saturées (graisses animale « de terre », comme les viandes rouges, les fromages, les jambons, les saucissons, etc.), en évitant également les fritures. Au plus grande est la portion d’aliments ingérée et au plus elle est abondante en graisses, au plus la digestion sera lente et difficile.

Le choix de salades, de riz, de pommes de terre, de pâtes et de poissons « bleus » d’eaux froides (riches en graisses non saturées de type oméga et à digestion rapide), comme le thon, sont un repas sain dans ces circonstances car leur digestion est relativement facile et rapide.

Une stratégie adaptée à respecter avant et immédiatement après un exercice physique est de consommer un fruit ou des céréales, par exemple, et dans tous les cas, boire beaucoup d’eau ou une boisson pour sportifs, puisqu’elle hydrate et apporte également des minéraux, en augmentant le contrôle de la déshydratation.

Ces attentions simples aideront à avoir une attention spéciale avec votre santé et garantissent un vrai moment de plaisir pendant les vacances d’été bien méritées.

Astuces pour la plage :

Évitez les aliments à digestion difficile avant et après l'exercice ;

Après la pratique d'exercices physiques « sur terre », laisser passer au moins une heure avant d'aller à la mer ;

Après avoir déjeuné, ne réalisez pas d'activité physique avant 4 à 5 heures

Après avoir fait de l'exercice physique, laissez passer 90 minutes avant un grand repas ;

Il est très bon de manger un fruit 30 minutes avant et après avoir fait de l'exercice ;

Évitez d'entrer dans la mer après une longue exposition au soleil, mouillez-vous pendant quelques minutes avec les mains. Ensuite, oui, vous pouvez profiter de la mer ;

Vous devez vous hydrater en permanence. Vous ne devez jamais avoir soif.

Partager cet article